Automobile : sous les feux croisés des investisseurs

Rédigé par Régis Chatellier

 - 

07 juillet 2016


mikado-672373_1280.jpg

Le site Internet Bloomberg publiait le jeudi 28 juin une infographie des mouvements en cours dans l’industrie automobile représentant les investissements, partenariats et transferts de personnels entre les constructeurs automobiles (principalement étasuniens, allemands et asiatiques), les nouveaux services de transports (Uber, Lyft, Ridescout, etc.) et les géants du web et des télécommunications (Google, Apple, Microsoft, Baidu, Nokia, etc.).

Les nouveaux leaders de l’économie dite du partage attirent les investissements. Toyota , Tata, Google et Microsoft, ont déjà pris des parts dans Uber. Lyft a pour sa part enregistré les investissements de Ford et General Motors. Apple a déjà mis 1 milliard de dollars dans le service chinois de réservation de véhicule Didi, également partenaire de Lyft. Les constructeurs allemands multiplient quant à eux les investissements et partenariats, Volkswagen a même pris des parts dans DFKI, le centre allemand de recherche en intelligence artificielle.

Cette infographie illustre bien les mutations en cours dans le secteur automobile et les enjeux à venir pour la CNIL (cf. notre dossier spécial véhicule connecté). Les constructeurs automobiles ne sont plus seuls maîtres à bord de leur véhicule, devenus à la fois plateformes et maillons d’une chaine de service plus large que la seule activité d’achat et vente.

Nous publierons prochainement une infographie illustrant les flux de données et enjeux associés au véhicule connecté…

 

Texte reference

Infographie à voir sur Bloomberg


Illustration : Pixabay - cc-by SgH


Régis Chatellier
Article rédigé par Régis Chatellier, Chargé des études prospectives