Mikrodystopies - Protéger ses données dans le monde d'après

20 avril 2021

Dans le cadre du lancement de son Cahier IP Scènes de la vie numérique, consacré à la protection des données au quotidien, le LINC a organisé un atelier créatif à destination des agents de la CNIL d’écriture de Mikrodystopies.

Mikrodystopies

Les Mikrodystopies, dont François Houste est le créateur, sont de courts textes, publiés sur Twitter, qui questionnent comment les nouvelles technologies modifient nos habitudes et nos vies quotidiennes. Trois cents de ces textes sont réunis dans un ouvrage publié chez C&F Editions

Dans le cadre du lancement du Cahier IP Scènes de la vie numérique, François Houste a accepté de présenter ses travaux au LINC et de guider les participants, qui devaient imaginer, en 280 caractères, des scènes de la vie quotidienne sur la protection des données à l’horizon 2030. 43 mikrodystopies ont été écrites, à retrouver ci-dessous. Si vous souhaitez proposer les vôtres, n’hésitez pas à nous les communiquer sur Twitter

Cet atelier de créativité s’inscrit dans la volonté du LINC de cultiver de nouveaux imaginaires pour accompagner les politiques de prévention en matière de protection des données personnelles - en témoignent les explorations prospectives et spéculatives qui accompagnent les cahiers IP. Imaginer, créer et raconter des histoires autour de la place des technologies numériques dans nos sociétés, et en particulier des données personnelles, permet de se projeter dans le futur, tant à l’échelle individuelle que collective, d’en débattre et de mettre en place les conditions pour le faire advenir – ou non. 

 

 

Depuis que la gigantesque tempête solaire de 2056 avait effacé toutes les données personnelles stockées sur Terre, les agents de la CNIL étaient bien désœuvrés.

Arthur n’avait pas lu de programme, mais l’analyse par l’isoloir de ses comptes sur les réseaux sociaux avait conclu à une compatibilité de 87% avec la liste municipale en place. Il valida simplement la case pré-cochée.

-          James, vous avez déjà consommé 1883,7 calories aujourd’hui. Je ne peux vous laisser m’ouvrir pour boire du Coca Cola.

-          Mais je veux voir la bouteille ! Pas la boire !

-          James, vous mentez, je le lis sur votre visage.

Les progrès de la médecine étaient stupéfiants : on arrivait désormais à faire des prothèses connectées. Les patients se plaignaient néanmoins car elles cessaient de fonctionner ponctuellement pour demander l'autorisation de déposer des cookies.

Le gouvernement imposait désormais un suivi en continu de tous les citoyens. Heureusement la CNIL avait tenu son rôle en relevant des manquements dans la politique de confidentialité.

« Marre des gnocchis et des concombres ! » Inès aurait bien mangé autre chose mais son frigo connecté s’obstinait à passer la même commande aux robots-livreurs spécial confinement. Par chance, son voisin rencontrait le même problème avec ses steaks et les yaourts 0 % de son ex.

C’est la 3e livraison de croquettes cette semaine ! Je t’avais pourtant dit de ne pas accepter l’option « écouter votre chat » sur l’assistant vocal.

Fatigué de sa boite email spammée, il avait choisi de remettre en marche son vieux télécopieur. A peine relancé, des flots de papiers avaient empli le sol de son salon. Vingt ans d’arriérés de réclames, offres et jeux-concours avaient fini par le noyer. Asphyxié.

La chasse aux œufs était enfin ouverte ! Clara se rua à la suite de son frère en quête de chocolats. Mais elle n’en trouva que deux… Son frère avait récupéré les données GPS de sa mère et suivant son parcours du matin, il arrivait toujours avant elle à la cachette.

« Bienvenue sur vote.gouv.fr, la plateforme du vote électronique ! Abonnez-vous pour 2 euros seulement, ou consentez au dépôt de traceurs publicitaires afin de participer gratuitement aux scrutins en cours ! »

La crise sanitaire avait laissé des séquelles. Les sorties en extérieur étaient désormais subordonnées à l'installation préalable sur son téléphone de l'application TousAntiTerroristes, pour mieux lutter contre l'insécurité. Après tout, nous n'avions rien à cacher.

« Mais où est-il ? » Se demandait Léa, le cherchant frénétiquement dans sa chambre.

Le GALAXY A751, content de sa blague, demanda au ROOMBA 1601 de l’emmener du salon vers la cuisine. Connaissant par cœur sa propriétaire, il savait qu’elle n’y serait pas avant un bon quart d’heure.

- Trop cool ! Chirurgien ! Et toi ?

- Chômeur. L’algorithme d’APB m’a pas fait de cadeau, pourtant j’avais fait attention à bien vider mes cookies …

Paul a fait d’horribles cauchemars la nuit dernière. Parfait, se dit-il en sortant du lit et en enlevant ses capteurs. Il pourrait les revendre à un scénariste au tarif moyen de 150€ la demi-heure.

Bonjour Abel, avec l’équivalent de votre consommation de ce jour, il serait possible de nourrir pendant trois jours un village de ….. » Abel referma le frigo d’un coup d’épaule sec avant d’entendre la suite, tenant à deux mains une belle dinde prête à cuire.

De toute évidence, son aspirateur était défectueux. L'indicateur de la surface nettoyée affichait un chiffre bien inférieur à ce qui avait été effectivement réalisé. Il allait encore falloir que Christiane s'explique auprès de son manager.

- Tu n’as pas à discuter, Tom. L’algorithme de classement scientifique de ressources humaines a déterminé que je dois être ton supérieur hiérarchique, tu dois obéir à mes ordres.

Tom se demandait combien de point l’algorithme avait attribué au critère « être le fils du patron ». 

Le commissariat était en émoi après ce nouveau cas de bavure sémantique. Schoendoerffer 2, l’adjoint de sécurité juste livré, venait d’ouvrir le feu sur un chat réfugié dans un arbre. La propriétaire de l’animal avait simplement demandé une aide pour « l’aider à le descendre ».

Ma belle-mère vient de se faire greffer un détecteur de pensées : comment dorénavant lui cacher que son sempiternel rôti aux châtaignes est immangeable ?

Décret n°2142 du 5 août 2035 relatif à la régulation de la vente et de la détention des dispositifs d'avant-bras destinés à bloquer la diffusion à distance aux forces de l'ordre des informations de la carte nationale d'identité sous-cutanée

« J’ai jamais voulu lui faire de mal ! Je l’aimais bien ce type, on boxait souvent ensemble. Et là, journée difficile, à côté de mes pompes... J’ai juste oublié de couper mon implant de force après le boulot... Sûr que j’vais perdre mon permis social sur ce coup-là, j’suis mort »

A peine avait-il décroché sa mâchoire – on ne décrochait plus son téléphone en 2030 – Marc se voyait proposer un soin dentaire par son Gigole Home. L’ajout de caméras radiographiques aux assistants vocaux avait été une vraie révolution de la télémédecine.

André était vert : il courrait dans tout l’aéroport pour trouver un guichet d’embarcation. Avec son bronzage et sa nouvelle coupe de cheveux avec des coquillages, son fils ne passait plus les scanners de reconnaissance et menaçait le retour en avion de toute la famille.

Depuis la réforme abolissant la vie privée, les données personnelles de toute la population étaient désormais en libre accès : historique, emails, finances… Après l'effarement et les scandales, il fallut se rendre à l'évidence, tout le monde avait bien quelque chose à cacher.

Marc ouvra sa porte, deux policiers et un médecin l’attendaient sur le perron.

- « Monsieur, les caméras de la mairie ont détecté une anomalie de votre température corporelle. Veuillez-vous soumettre à ce test. »

- « Vous êtes positif suivez nous jusqu’à la zone de quarantaine. »

Guy avait saisi que l’assistant vocal ne l’avait pas compris et qu’il avait détecté son état d’ébriété. Il essayait de trouver une réponse adaptée pour que Guy ne répète pas la question en criant et déclenche une nouvelle fois l'alarme vers le poste de sécurité de l’immeuble.

L'alarme de mon téléphone se mit à sonner et sur le trottoir quelques passants levèrent le nez. Je venais de dépasser la limite des 10 kilomètres autorisés.

Tom ouvrit sa boîte aux lettres. "Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d'urbanisation numérique de la ville, merci d'autoriser l'accès à l'agent en charge de la cartographie des bâtiments à accéder à votre domicile."

C'était déjà la cinquième relance qu'il recevait.

Les hommes politiques se félicitent : le système est sauvé. Au prix de la donnée, la quasi-totalité de la population vendait ses données pour acheter des abonnements internet bloquant la publicité personnalisée, il fallait une loi pour empêcher au serpent de se mordre la queue !

Bob-7000-X connaissait tout des habitudes de ses maîtres. Il était capable de décrire, des milliers de miettes et poussières qu’il aspirait, leurs moindres actes. Bob, était aussi très bavard. Il aimait parler de tout cela avec qui l’alpaguait en ligne.

« Tu es si belle », lui dit-il, en lui caressant le visage. Elle ferma les yeux en soupirant d’aise, afin de profiter de l’instant. Trop tard. Elle était de nouveau seule, car l’hologramme s’était déjà dissipé.

« Incroyable quand même que tout l’Internet ait planté dans la nuit et pour toujours », « J’étais sûr que mon jour de gloire allait arriver », dit-il en rouvrant le store de son magasin de magnétoscopes et de lecteurs DVD à l’aide de son bras bionique.

« Vous n’êtes pas vaccinée, que faites-vous dehors ? », dit le robot policier en lui scannant le bras.

Nicolas était fier de ses jardinières, taches colorées sur son balcon gris de banlieue. Des abeilles lui rendaient même visite en ce jour. Leur nouvelle version était directement reliée au centre de supervision. Ce spectacle émut aux larmes l’analyste vidéo originaire du Vercors.

Cela fera 11,70€, dit le caissier. Seriez-vous également intéressé par notre carte de fidélité Watch&Feel ? En ce moment, un paquet de gâteaux offert dès 30 minutes passées à circuler dans le rayon boulangerie.

Votre quota énergétique est quasi à saturation : merci de choisir une clé de chiffrement plus faible pour accéder à ce service.

Ayant tous deux envoyé leur ADN à l’agence, Ahmed et Julie étaient à 80% sûrs que leur enfant serait blond.

« Pour le droit à l’information pour tous ! Non à la monopolisation de la presse pour les 1% ! » 15 ans après les gilets jaunes, un nouveau tag ornait l’arc de Triomphe dans un monde où les cookies walls se multipliaient.

« Vous avez brulé plus de 1700 calories aujourd’hui, félicitations ! » Encore une séance ou deux de footing et Amélie aurait accès au tarif réduit pour son assurance ce mois-ci.

Depuis que son identité avait été usurpée, la vente de données rapportait deux fois moins à Sylvie. Heureusement, elle avait un plan et elle gagnait encore juste assez pour acheter les données de géolocalisation de son nouvel alter ego...  

Exaspérée, Anna s’arrêta brusquement, arracha la montre et la jeta sur les pavés, ne supportant plus cette surveillance géolocalisée s’agitant à son poignet. De toute façon, il était trop tard pour attraper son train, la montre ne lui servait plus à rien.

Poppy le chien se rua sur ses croquettes, en aboyant de joie. « Je ne serai rien sans vous, maîtresse ! Merci de me nourrir et de m’aimer autant ». « Je t’en prie, tu le mérites tellement », lui répondit Léa, en touchant la puce BYADN incrustée dans sa tempe droite.

« En entrant dans le salon il comprit tout de suite qu’il avait été découvert. Sur la cheminée, à côté du sapin, elle avait remplacé les photos de famille par celles de lui et sa maitresse, accompagnés de ce à quoi auraient pu ressembler leurs enfants. »