Art et données : une cartographie contributive

10 mai 2022

Les initiatives en arts plastiques traitant de la question des données personnelles et des infrastructures numériques sont multiples et mouvantes. Le LINC propose d’en constituer un répertoire cartographique contributif, avec pour objectif la visibilisation de ce sous domaine du monde artistique et la facilitation de dialogues interdisciplinaires entre acteurs engagés autour de ces problématiques.

Cartographie art données

Milieu hétérogène en évolution constante, le monde de la création artistique se compose, se décompose et se recompose en permanence autour d’approches, de préoccupations et de positionnements mouvants. L’essor du numérique, l’apparition d’entreprises transnationales conceptrices de services connectés hégémoniques, les problématiques de surveillance (privée, étatique, horizontale…) associées au développement de ces technologies, ont conduit dès les années 1990 à la structuration de groupes d’artistes autour de ces questions. L’organisation et les frontières de ce « sous-monde » artistique sont difficiles à tracer (voir les travaux du sociologue Howard S. Becker sur les mondes de l’art et leur structuration) : si les problématiques soulevées par le développement des outils numériques en termes de contrôle et d’atteinte à la vie privée sont multiples, les façons de les traiter artistiquement le sont encore davantage. La variété des mediums utilisés dans les arts plastiques (art numérique, sculpture, performance, photographie, tapisserie…), des focales d’intérêt (les plateformes, la surveillance étatique, le travail du clic…) et des positionnements politiques constitue la richesse d’un ensemble de travaux avec lesquels institutions publiques, activistes et acteurs du monde numérique au sens large gagnent à dialoguer.

Dans le cadre de ce dossier sur l’art et les données personnelles, le LINC propose de débuter une cartographie des acteurs et des pratiques (œuvres, artistes, collectifs, lieux d’accueil…) structurant ce « sous-monde » de l’art orienté vers la visibilisation et la critique des infrastructures numériques. Construite autour de l’axe visibilisation (des plateformes, des infrastructures de captation des données, du travail numérique…) <> invisibilisation (des individus soumis à la surveillance), cette cartographie peut se lire comme un répertoire d’artistes, d’œuvres et de lieux contribuant à la réflexion et sur et à la visibilisation des infrastructures numériques de création et de circulation des données personnelles.

Cette cartographie se veut évolutive et collaborative. Listes d’artistes, d’œuvres, de lieux et catégories de classement ont vocation à se structurer et à se développer au fil des transformations de ce milieu et des contributions que nous espérons nombreuses.

 

Aller à la cartographie (lien externe FramindMap)

Pour contribuer, rendez-vous sur le formulaire de contact

 

carto-art-et-donnees.png